fbpx

Neeva, un nouveau moteur de recherche sans pubs

Partager:

Ancien ingénieur de Google, Sridhar Ramaswamy va lancer prochainement un nouveau moteur de recherche appelé Neeva. Il sera sans pubs et sur abonnement payant. Néanmoins, les logiciels utilisés sont déjà existants.

Quel est ce nouveau moteur de recherche ?

Sridhar Ramaswamy est un ancien ingénieur de Google, un xoogler. Le mot xoogler est un mot-valise regroupant ex et googler. Il qualifie les anciens employés de la multinationale. Les xooglers sont une véritable communauté. Sridhar Ramaswamy était responsable de la publicité au sein de la firme de Mountain View. 

L’idée derrière Neeva, le nouveau moteur de recherche est de regagner la confiance des utilisateurs en réduisant drastiquement la collecte d’informations personnelles et surtout en supprimant toutes les publicités. Le principe est de créer un endroit de navigation totalement personnalisé puisque lors d’une recherche, Neeva sera capable d’aller rechercher dans les dossiers personnels de l’utilisateur. Le projet est très secret pour l’instant, la date de lancement n’est pas dévoilée et la totalité du programme n’a pas été révélée.

Les limites de ce moteur de recherche

Peu d’informations ont été données pour l’instant. Les seules qui ont été découvertes sont les logiciels utilisés pour les outils de ce nouveau moteur de recherche. Les réponses aux requêtes se baseront sur le moteur de recherche Bing, la question est donc : est-ce que Neeva sera un moteur de recherche à part entière ? Ensuite, il utilisera les résultats de Apple Maps pour la cartographie et ceux de weather.com, tout comme Google,  pour la météo.

Les autres informations disponibles actuellement sont les budgets qui ont été utilisés et le nombre de personne travaillant sur cette idée. L’entreprise compte ainsi 25 employés et 37,5 millions de dollars ont été injectés dans la création de ce nouveau moteur de recherche. C’est là le deuxième problème de Neeva. L’entreprise n’est pas encore assez étendue pour voir un succès immédiat. Google peut toujours lui faire beaucoup d’ombre, car l’entreprise n’est pas prête à prendre des parts de marché à la multinationale.  Afin d’aider le projet à se finaliser, des bêtas testeurs sont recherchés actuellement afin d’essayer le moteur de recherche à son lancement. L’entreprise devra s’appuyer sur une communauté d’utilisateurs fidèle si elle veut pouvoir concurrencer Google Search.

 

Partager:
Auteur : Pauline Izabelle
25 juin 2020