fbpx

Les 7 leviers du marketing digital à ne pas négliger en 2021

Partager:

Pour mener à bien votre stratégie marketing concernant votre marque ou pour un client, je vous propose de découvrir les 7 tendances 2020 à utiliser pour optimiser au mieux votre présence sur le web. 

#1 : Le mobile  

Comme vous le savez, le mobile est un levier à ne plus négliger. Je me permets de le mettre dans cette liste 2021, mais nous voyons encore trop de marques négliger ce levier alors que le mobile prend de plus en plus de place, chaque année, dans la vie des internautes. 

Selon une étude du CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) publiée en 2019, 40 % des internautes français surfent sur le web exclusivement depuis leur smartphone. Plus en détail, 82 % des Français choisissent de surfer chaque jour sur mobile, contre 47 % depuis l’ordinateur. Des chiffres qui traduisent un engouement pour le mobile en constante hausse, seulement mis en défaut pendant les confinements. Ainsi, Médiamétrie dénombrait en octobre 2020 plus de 37 millions de mobinautes, soit 400 000 de moins qu’un an plus tôt.

Le temps passé sur mobile en France est environ de 2 heures par personne. Cependant, selon les cibles, ce chiffre peut exploser. En effet, les Millenials atteignent les 5 heures en moyenne. Il est également important de prendre en compte le fait que l’utilisation du mobile se fait beaucoup par micro-moments. En moyenne, selon Deloitte, nous consultons 52 fois notre téléphone par jour. 

Il est donc primordial aujourd’hui de prendre en compte le mobile dans votre stratégie marketing, que ce soit en matière de mobile first, d’applications ou encore d’utilisation de la PWA. 

#2 : La vidéo 

D’après Cisco, la vidéo représentera en 2022 82 % du trafic web mondial. La vidéo est un moyen de faire véhiculer vos idées de manière simple et efficace. 

Aujourd’hui, il est indispensable de mettre des vidéos sur ces pages de conversion. En effet, selon Hubspot, 97 % des utilisateurs admettent que les vidéos leur permettent de mieux comprendre les produits ou services proposés. 

Selon Unbounce, votre taux de conversion peut augmenter de 80 % si vous incluez une vidéo sur vos landing pages. 

Je vous propose donc 10 conseils pour réaliser des vidéos efficaces : 

  1. Définir l’objectif de votre vidéo
  2. Choisir le format que vous souhaitez 
  3. Prendre en compte vos personae
  4. Travailler le storytelling/scénario de votre vidéo
  5. Avoir une vidéo courte selon le support de diffusion (moins de 2 minutes sur un site)
  6. Mettre en place les sous-titres 
  7. Mettre votre logo dans la vidéo 
  8. Ne pas faire des vidéos trop sérieuses 
  9. Travailler l’univers sonore 
  10. Prendre le temps de faire un bon montage 

#3 : The Voice 

Non, au risque de décevoir les grands fans de télé-crochet, je ne parle pas du fameux programme télévisé mais du levier marketing : la voix. 

En effet, comme vous le constatez, de nombreux assistants vocaux ont vu le jour récemment, tel que Google Home, ou encore Alexa d’Amazon. Ces gadgets ont pris place dans les foyers des internautes et sont devenus une terrain à conquérir pour les marques. Selon Juniper, dans 3 ans, 8 milliards d’assistants vocaux seront vendus, contre 2,5 milliards actuellement (2019). 

Aujourd’hui, lorsque vous posez une question à Google Home, il faut savoir que le résultat lu est en réalité celui qui se trouve en position 0 sur les résultats de recherche (SERP). Il est devenu donc impératif d’obtenir cette position pour avoir la chance d’être entendu par l’utilisateur qui a posé la question. Il faut savoir que 60 % des gens qui ont acheté ce produit posent des questions générales à leur assistant (ComScore). 

#4 : Tik Tok 

Évoquons maintenant un réseau social qui fait énormément parler de lui en ce moment : Tik Tok. 

Pour répondre simplement à la question  « Qu’est-ce que Tik Tok ? », c’est l’application la plus appréciée des adolescents… mais pas que. Car si le public pouvait sembler très jeune à ses débuts – des utilisateurs âgés de 10-14 ans essentiellement le réseau social ne doit pas être négligé par les marques. En effet, l’utilisation de la plateforme est en train de changer.

En France, 13 % des internautes ont passé plus de temps sur TikTok durant le premier confinement de 2020. Selon Harris Interactive, 35 % des 15-24 ans ont ainsi utilisé l’application au mois de mai. L’âge moyen a tendance à augmenter et les entreprises essaient de profiter d’un nouveau levier de visibilité. Des artisans ont ainsi réussi à faire le buzz sans la moindre publicité payante. Le secret ? La force de l’algorithme utilisé.

#5 : Gestion des bad buzz 

Internet a ses bons côtés, mais également ses mauvais. En effet, le web permet de transmettre une information ou une connaissance beaucoup plus rapidement. 

Cependant, pour une marque, une mauvaise information ou une information négative sur elle-même peut avoir un impact considérable sur son business. 

De plus en plus de marques sont ainsi pointées du doigts sur leur choix de publicité, sur leur comportement. Prenons l’exemple le plus récent, celui du Slip Français avec une première polémique en septembre 2019 avec leur photo de rentrée des classes, puis le bad buzz d’une story publiée sur Instagram par deux employés de la marque en début d’année 2020. 

Aujourd’hui, il est important d’avoir conscience que chaque publication, chaque mot ou support utilisés peuvent être appréciés mais également contestés par le monde entier. Et il est primordial d’en avoir toujours conscience pour pouvoir rebondir après un bad buzz. Et ce sont souvent les community managers qui doivent réagir très rapidement afin de répondre des faits. 

La règle d’or pour gérer un bad buzz : agir vite ! 

#6 : Social Selling

Pour les e-commerce, un nouveau terrain de jeu a pris de plus en plus de place, c’est le social selling. En effet, il est possible maintenant de pouvoir acheter directement via les réseaux sociaux. 

Après l’utilisation de nombreux influenceurs sur des réseaux comme Instagram ou encore Snapchat, il est maintenant possible d’ajouter directement un lien vers vos produits sur Instagram. 

Le but est de proposer une expérience utilisateur sans friction au moment où ils sont sur leur réseau social préféré et au moment où ils doivent acheter leur produit. Plus besoin de sortir d’Instagram pour acheter la fameuse paire de sneakers tendance que votre influenceuse porte également. 

#7 : La gestion de la data 

Outre tous ces leviers, il est nécessaire d’évoquer la gestion de la data. En effet, le volume de données ne cesse de s’accroître chaque année. 

Cependant, la donnée brute en elle-même ne vaut pas grand chose. Le plus important reste de savoir ce que l’on en fait. Et c’est cette partie qui doit vraiment être prise en compte par les entreprises puisque si la donnée est une mine d’or pour les marques, c’est son exploitation qui lui en donne une valeur exceptionnelle. 

Il existe plusieurs type de data (First, Second et Third Party Data), la First est celle que vous détenez. Et c’est cette data en laquelle vous pouvez avoir le plus confiance puisque c’est vous qui l’avait obtenue directement. 

Les actions marketing sont basées sur des chiffres et des données qui vous sont propres. Et plus vous aurez de données intéressantes, plus vous pourrez personnaliser vos offres. Et on le sait, la personnalisation est l’avenir du commerce. 

Conclusion 

Il est vraiment déconseillé de se reposer sur ses lauriers. Le monde du marketing digital est en constante évolution et il est nécessaire de s’adapter aux nouveaux usages pour ne pas se faire distancer par les concurrents. 

 

Partager:
Auteur : Camille Delliste
31 janvier 2020