fbpx

Les tendances de l’expérience utilisateur en 2020

Partager:

Quelles seront les tendances UX en 2020?

  • UX WRITING

On voit apparaître depuis quelque temps de nouvelles pratiques liées à l’UX design, destinées à l’amélioration de la qualité de l’expérience utilisateur. Citons par exemple l’UX writing, qui est devenu un titre de travail spécialisé à part entière. Il s’agit d’optimiser le mieux possible le contenu et l’architecture de l’information d’une page web ou interface utilisateur. L’UX writing s’intègre donc dans une stratégie éditoriale cadrée pour que chaque étape de conception apporte une expérience optimale à l’utilisateur de votre site.

 

  • LA RECHERCHE VOCALE

On ne pourra bientôt plus y échapper, les assistants vocaux (Siri, Alexa, etc.)  s’installent sur nos appareils et modifient notre façon de faire des recherches et donc notre interaction avec l’appareil. D’après un rapport de ComScore, 50% des recherches seront effectuées à la voix d’ici 2020. L’UX contribuera à concevoir des solutions qui anticiperont la prochaine requête d’un utilisateur par exemple, ce qui suscitera de la satisfaction et répondra aux besoins des utilisateurs. Le Web s’utilise aussi bien avec un PC qu’un mobile désormais donc la recherche vocale ne doit pas se prendre à la légère.

 

  • LA PROTECTION DES DONNÉES PRIVÉES

Aujourd’hui la protection des données personnelles est au cœur des préoccupations des internautes. Suite au scandale de Facebook notamment, les internautes sont plus que jamais méfiants et prudents lorsqu’ils atterrissent sur un site internet. L’UX peut-être utile dans le cas de création d’un modèle de formulaire et permet de faire en sorte de réduire ou supprimer les questions concernant des données sensibles par exemple, ou bien d’agir pour rendre plus visibles les données concernant l’utilisation des informations personnelles de chaque utilisateur (emplacement d’un bandeau cookie, etc.). Il s’agit donc de contribuer à la réassurance de l’utilisateur afin de le mettre en confiance tout en étant transparent. C’est une méthode qui s’est répandue dans beaucoup d’entreprises, conscientes que leurs clients tiennent à leurs vies privées.

 

  • LE DARK MODE

Les interfaces s’assombrissent pour un meilleur confort visuel de l’utilisateur. Cela s’avère utile lorsque l’on se retrouve dans un environnement plus sombre le soir ou tôt le matin par exemple, et permet à l’utilisateur de moins se fatiguer les yeux. Le mot d’ordre : faciliter au maximum l’usage d’un produit. Et mettre en avant les éléments d’une page les plus importants (minimalisme). L’UX designer va utiliser cet aspect visuel pour améliorer l’ergonomie de son site par exemple.

 

  • LA GAMIFICATION

C’est un terme qui existe depuis quelques années déjà mais que l’on entend de plus en plus aujourd’hui. Il s’agit de rendre plus ludiques les interactions entre l’utilisateur et l’interface via des codes liés au monde du jeu vidéo. Cela permet alors d’engager davantage l’utilisateur, de susciter chez lui plus d’intérêt. Par exemple au remplissage d’un formulaire on a un message pop-up qui apparaît pour nous remercier, ou sur certaines plateformes telle que Asana (qui permet d’organiser son travail et de gérer ses tâches), lorsque l’on clic sur le bouton “terminé” d’une tâche, une petit personnage apparaît sur l’écran. Cela procure une sensation “d’accomplissement” ou de “récompense” qui encourage donc à terminer le reste de ses tâches.

 

  • LA PERSONNALISATION

Dans un monde de plus en plus Data driven, l’utilisation systématique des données permet aujourd’hui de réaliser des expériences digitales au plus proche des attentes des utilisateurs. En les comprenant mieux, on peut donc leur proposer des expériences et services de plus en plus personnalisés qui répondent davantage aux besoins des utilisateurs. Pour mener à bien les objectifs de votre projet, la définition d’une conception UX à partir des attentes des futurs clients est essentielle.

Conclusion

En 2020 on continue de revoir et repenser, questionner le rapport homme machine. Il s’agit également d’anticipation de l’usage, autrement dit comment anticiper les besoins de l’utilisateur et comment y répondre de la meilleure et la plus simple des façons. Il sera aussi question de favoriser la qualité plutôt que la quantité (pertinence des contenus, ne faire apparaître que les informations importantes, dépolluer visuellement les interfaces). En bref, nous continuerons à faire ce que nous faisons déjà de mieux : rechercher, idéer, tester et répéter.

Partager:
Auteur : Daniela
10 janvier 2020