Comment participer à une émission M6 grâce à une stratégie Relations Presse osée ?

Oui, vous avez bien lu, et non, ce n’est pas une blague. Et pour comprendre comment notre agence a réussi à taper dans l’oeil d’une des plus grandes chaînes de télévision nationale grâce à un produit monté de toute pièce, il faut remonter quelques semaines en arrière. Lorsqu’un beau matin, Farid, fondateur d’IGOSEO, nous apprend qu’un concours SEO est organisé par Next Level. Le principe est simple : tenter de se positionner premier sur la requête “Smartphone Pliable”. Enfin simple, c’est vite dit, puisque la requête “Smartphone Pliable” est d’actualité, que toutes les entreprises de téléphonie mobile communiquent sur leurs futurs modèles pliables et que le web est inondé d’articles de presse relatant les dernières avancées technologiques. Ce sont ces articles de presse qui se positionnaient dans les premiers résultats Google. Ce sont donc eux que nous avons visés.

Qui mieux que des journalistes pour diffuser une info et lui donner de la visibilité ? Dès le premier jour du concours, nous avons cherché les retombées presse. Déjà parce que cette stratégie nous paraissait innovante, bien loin des stratégies SEO classiques mises en place par les autres participants (sans rancunes),  à base de multiplication de lien et d’optimisation de sites. Ensuite parce que les sites de presse, ce sont des sites d’autorité. Un lien presse, c’est un gros lien, qui peut avoir un impact énorme et rapide sur le référencement de notre site. Et surtout, c’est un lien qui est protégé. Tous les sites de presse sont protégés, bien à l’abris de toute tentative de négative SEO. De véritables petits nids douillets pour des liens naturels.

Il fallait donc faire parler, créer le buzz autour de notre projet, en faire quelque chose d’original, et si possible amusant. Au terme d’un brainstorming éreintant, nous nous sommes mis d’accord sur idée : lancer Smartoys, la (fausse) première gamme de sextoys adaptés au smartphone pliable. On vous avait prévenu, c’est un peu osé. Mais il fallait bien ça pour attirer l’attention des journalistes. Bon, vous verrez que tout ne s’est pas passé exactement comme prévu, mais on peut tout de même se vanter de quelques belles petites réussites. Retour en détail sur notre stratégie.


Tous sur le pont, y a une voiture à gagner !


L’enjeu était gros, le défi de taille, mais chez IGOSEO (vous avez fini par le comprendre), on aime les challenges. Un seul mot d’ordre pendant ces semaines de concours : mutualiser nos compétences pour filer tout droit vers la victoire. En plus, le premier prix était une voiture. Autant vous dire qu’on était motivés !

Première étape de notre stratégie : créer les visuels de ce faux produits. Et pour cela, qui de mieux que Daniela, notre responsable du pôle design / UX, qui se trouve être dotée d’une expérience en design de produit ? En deux temps trois mouvements, elle nous livre toute une série de planches benchmark. Visuels du support, de la prise en main, des différents modèles de smartphones pliables, explication et description de la demande, du public cible, planches tendances et inspirations visuelles … Tout était là, et tout était plutôt très convaincant. Un petit tour entre les mains d’un graphiste professionnel, et notre produit voyait le jour. Tout du moins, en images. Jugez par vous même.

“Avez-vous bien reçu notre petit cadeau ? ;)”


La machine se met alors en marche, et il faut créer au plus vite tout un univers autour de Smartoys. Daniela s’attèle à la construction d’un site internet (www.smartoys.tech) plus vrai que nature, et capable de passer pour un site naturel auprès des Quality Raters de Google. De mon côté, je me charge d’alimenter son contenu. Description du produit, détails techniques, présentation d’une application et un petit onglet dédié à l’actualité du smartphone pliable bien optimisé, et le tour est joué. Le projet est en place, il faut maintenant le vendre aux journalistes. Pour cela, on décide de leur faire directement parvenir un petit cadeau.

Si vous avez bien suivi, vous aurez compris que le Smartoys, on ne l’a pas. On ne peut donc pas l’envoyer aux journalistes. Qu’à cela ne tienne, on récupère une trentaines  d’adresses des rédactions, et on leur envoie les perches à selfies censées servir à tenir le smartphone pliable durant l’utilisation. Le tout bien emballé, agrémenté d’un petit mot personnalisé et accompagné d’un vrai faux communiqué de presse. En parallèle, on envoie également le communiqué de presse par mail à tous les contacts de journalistes qu’on a pu récupérer. L’idée était de piquer leur curiosité, de leur donner envie d’en savoir plus, et surtout d’écrire un article sur ce projet un peu culotté. Avec au passage, un joli petit lien naturel et puissant vers smartoys.tech.

En attendant que les colis arrivent à destination, je m’attèle à la création de pages sur Facebook, Twitter et Instagram pour promouvoir Smartoys. Et les réactions sont au rendez-vous, la toile est emballée. C’est sur Twitter que je me charge, quelque jours plus tard, de m’assurer par messages privés que les journalistes ont bien reçu notre courrier : “Avez-vous bien reçu notre petit cadeau ? ;)”. Certains me répondent, amusés par l’idée et parfois déçus de ne pouvoir tester l’objet, mais nous n’obtiendront pas d’article, et donc pas de lien. Tant pis, on en achète un ou deux pour lancer la tendance.


Le fameux mail de M6


A peine quelques heures plus tard, un mail arrivait dans notre boîte Smartoys, fraîchement créée. Une journaliste de M6 était tombée sur un des articles que nous avions achetés et, emballée par le projet, elle nous contactait pour nous proposer de participer à une future émission sur l’entrepreunariat !

Comme quoi le relais presse, ça marche, et ça fait gagner en visibilité ! On poursuit alors sur notre lancée, et en quelques heures, Daniela crée une nouvelle infographie avec de vrais faux chiffres sur la sexualité des français. Bien relayée sur les réseaux sociaux Smartoys, elle nous permet elle aussi d’attirer l’attention des médias, et un médias spécialisé santé nous accorde deux articles. Sans liens vers notre site, mais en nous citant. C’est déjà ça.


Google sonne le glas de notre stratégie RP


Tout se passait donc plutôt bien pour nous, et nous visons toujours la première place du concours. Sauf que les concours SEO, Google n’aime pas ça. Il n’aime pas ça du tout. Et c’est plutôt logique, tout le but consiste à jouer avec ses algorithmes pour gagner en référencement. Tout au long du concours, nous sommes parvenus à échapper aux différents filtres de Google, qui faisaient tomber un à un tous les sites des différents participants. Ce n’est qu’à la dernière minute que le site Smartoys s’est aussi pris une pénalité Google. Malgré une stratégie entièrement basée sur les Relations Presse, les liens naturels et les réseaux sociaux, le géant des moteurs de recherche nous a éjecter hors de ses premiers résultats, et, par la même, hors du concours Next Level. Mais il s’en fait fallu de peu pour gagner la voiture ! D’autant plus  que de son côté, Camille, notre consultante SEO, menait une autre stratégie qui a elle aussi failli la hisser jusqu’à la première place du podium ! Une belle réussite, donc, pour l’équipe IGOSEO. Ce n’est que partie remise, on sera présents pour de prochains concours, plus motivés que jamais !

Et puis le projet Smartoys ne nous a pas seulement permis de gagner en compétences. Il a eu un grand retentissement non seulement sur les réseaux sociaux, mais aussi dans notre entourage. Toutes les personnes auxquelles on l’a présenté ont été conquises. De quoi faire germer une petite idées dans la tête de notre équipe … Très bientôt, vous pourrez vous procurer un jouet Smartoys. Un vrai, cette fois. Le projet n’en est plus un, et l’objet est en cours de lancement ! Ah, et surveillez vos écrans, ainsi que la grille des programmes de M6. On ne sait jamais.

Auteur :
4 avril 2019